AccueilNewsBiographiesAlbums & DVDDossiersPresseMultimédia                 Facebook MetstreetTwitter MetstreetAjouter aux favoris

Accueil > Dossiers > Review Wembley - 08 juillet 2007

REVIEW WEMBLEY STADIUM
LONDRES - 08 JUILLET 2007 (par Sacha)


Le dimanche 8 juillet, au lendemain de leur prestation au Live Earth, Metallica mettait le feu au tout nouveau stade de Wembley à Londres lors du Sick Of The Studio Tour. Voici une review du concert par Sacha du forum Whipping Dancerz ...


 

Arrivé devant le mythique Stadium de Wembley à 11h du matin il y avait déjà une petite foule de fans anglais qui attendaient impatiemment l’ouverture des portes. Celle-ci se fit quelques heures plus tard sous les applaudissements d’une foule de fans assommée par une chaleur des plus lourde. Rejoint par deux amis du Whipping Dancerz (PanterA et GHK) nous nous dirigeons vers l’entrée B du stade c’est-à-dire l’entrée pour la fosse. De l’extérieur le stade de Wembley est un chef d’œuvre mais de l’intérieur c’est encore plus grandiose ! Nous nous disons à ce moment là que Metallica jouera là bientôt, c’est irréaliste !
  
La venue de Machine Head en première partie fit exploser une première fois le stade, circle pits, foule en délire et un Robb Flynn on ne peut plus heureux d’être là. J’ai très apprécié leur performance et j’en garde un excellent souvenir. Le groupe précédant directement Metallica fut beaucoup moins ovationné, HIM ne fit pas du tout l’unanimité, sifflets, jets de bouteille et de sandwichs (à 5£ !!) sur scène, circle pits… très particuliers dirons-nous et une bronca magistrale à la sortie du groupe, j’étais un peu outré de la réaction du public vraiment démesurée, mais bon …


Enfin Metallica arriva sur scène en lançant un Creeping Death surpuissant, on retrouva un James très en forme malgré les quelques soucis vocaux qu’il avait eus sur les précédentes dates. La fosse était en plein délire, pogos, slams, ils sont pas tendres les anglais ! Puis le groupe enchaîna sur For Whom The Bell Tolls qui eu le don de faire sauter tout le public sur l’intro et qui me dissuada par la même occasion de rester là devant complètement compressé car… je ne profitais pas franchement du concert dans cette position. Je décidai donc à la fin du morceau de reculer de quelques pas pour avoir une vue imprenable sur la scène et pouvoir apprécier le concert à sa juste valeur. Sad But True fit office de troisième morceau, relativement inattendu à cet emplacement du set, cet incontournable du Heavy Metal maintint cette ambiance de folie. Metallica enchaîna directement avec Disposable Heroes speed et entraînant ! Le public était conquis, comment ne pas l’être avec une entame de cet acabit ? Impossible ! Quelques minutes de répit, juste le temps d’installer une guitare acoustique sur la scène, précédèrent l’interprétation d’une des plus belles ballades de Metallica : The Unforgiven ! Un peu de repos dans cette fosse désormais illuminée à la lueur des briquets qui l’emplissaient. Puis la surprise de la tournée, l’intro de … And Justice For All résonna, je fus un peu surpris par la réaction du public car beaucoup ne semblait pas connaître ce chef d’œuvre, il est vrai que Metallica ne l’a plus jouée après la tournée Damaged Justice terminée en 1989. Elle fut remarquablement bien interprétée, le chant était à la limite de la perfection, le jeu était très bon et le solo presque parfait. J’étais aux anges !


Une petite pause s’annonça au cours de laquelle James nous annonça qu’il avait des difficultés à chanter et qu’il avait donc besoin de nous sur le morceau suivant : The Memory Remains ! Effectivement le public a chanté jusqu’à la fin et ce, même en acoustique, c’était magnifique et très émouvant ! Puis James balança « Do you have Kill ‘em All? » de nombreux « YEAH ! » retentirent dans tout le stade, puis ce fut l’explosion avec The Four Horsemen, quel plaisir d’entendre le public chanter sur les refrains. La fosse était de nouveau en délire !

Après quelques secondes, le temps de changer de guitare, James nous présenta Mister Robert Trujillo, celui-ci fit un solo de basse en guise d’intro à Orion. Le public était calme, comme transporté par la mélodie de ce pur chef d’œuvre. Un hommage à Cliff Burton suivi ce moment inoubliable. Puis Fade To Black retentit, à ce stade du set, on se dit que ce concert est parfait et que Metallica peut difficilement faire mieux ! S’en suit un Master Of Puppets tonitruant les pogos étaient repartis en fosse, un circle pit se forma même en plein de milieu de la foule ! Battery vint maintenir cette pure folie ! Puis la surprise de la soirée (la ? non … l’énième surprise devrais-je dire !) No Leaf Clover ! Magnifiquement interprétée, cette chanson me fit frissonner, la dernière fois que je l’avais entendue c’était au Parc des Princes en 2004. S’en suit un set relativement standard mais qui fait toujours plaisir aux oreilles : Nothing Else Matters, One et des effets pyrotechniques qui ont même fait sauter un écran géant (!) et Enter Sandman toujours aussi apprécié des fans.
 

Puis James nous annonça « Il ne nous reste plus que dix minutes », ils sont stricts sur les horaires en Angleterre ! Il n’attendit donc pas une minute de plus et nous lança un Whiplash dévastateur, la fosse était en mouvement comme un seul homme c’était très impressionnant, à ce moment là je m’étais un peu rapproché du côté de Rob pour pouvoir prendre quelques photos, mais ça bougeait beaucoup trop ! Enfin un désormais incontournable Seek & Destroy vint clore ce set d’une qualité irréprochable !

Ce fut un grand moment pour tous les fans présents, un clin d’œil spécial à tous les français présents sur place qui avaient fait le déplacement pour assister à ce concert, déplacement qui prouve que même si Metallica ne vient pas à nous, nous allons à Metallica !
 

Review et photos par Sacha (forum WD)




QUELQUES PHOTOS DE SACHA ...


 
PHOTOS DU METONTOUR ...


  





   CONTACT
   LIVRE D'OR
   LIENS INTERNET
   A PROPOS DU SITE


Setlist du show :

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Sad But True
Disposable Heroes
The Unforgiven
...And Justice For All
The Memory Remains
The Four Horsemen
Orion
Fade To Black
Master of Puppets
Battery
- - - -
No Leaf Clover
Nothing Else Matters
One
Enter Sandman
- - - -
Whiplash
Seek and Destroy