AccueilNewsBiographiesAlbums & DVDDossiersPresseMultimédia                 Facebook MetstreetTwitter MetstreetAjouter aux favoris

Accueil > Dossiers > Live reports - Lyon, 23 Mai 2010

LIVE REPORTS:
LYON, HALLE T. GARNIER - 23 Mai 2010
- Par Frantic et Dronzkila


Le 23 mai 2010, Metallica se produisait à la Halle Tony Garnier de Lyon pour le dernier concert du leg européen 2010 du Death Magnetic Tour. 17 000 fans étaient présents, notamment Frantic et Dronzkila qui ont chacun rédigé pour Metstreet leur review du concert (merci à eux ;) ...

Review Frantic - Review Dronzkila



Lyon 2010 par Frantic ...
 
   
Nous sommes le 23 mai 2010 et Metallica est ce soir à Lyon pour la dernière date indoor européenne du « World Magnetic Tour ». La ville se transforme peu à peu, les Metalleux envahissent « OL land » et se préparent à célébrer le plus grand groupe de Metal de tout les temps. Plusieurs dates étaient initialement prévues en France, mais seul Lyon sera finalement maintenue. Me voici donc dans la file en ce début d’âpres midi, avec fans et amis et près à en découdre pour une grande soirée.

L’arrivée dans la salle sera quelque peu déconcertante vu le placement étonnant des gradins. Rentré dans les premiers, je peux néanmoins m’installer au plus proche de la scène, afin d’apprécier au mieux le spectacle depuis les gradins. High On Fire ouvre la soirée, logiquement sous mixé (première partie oblige), le groupe délivre une prestation sur une moitié de la scène et dans une bouillie sonore attendue. Volbeat enchainera avec plus de su- ccès et un son un tout petit peu plus agressif, passons.
 
 
21h15, les lumières s’éteignent et c’est parti pour 2h de show. « Ecstasy Of Gold » annonce déjà la couleur d’une ambiance complètement folle. Les 17000 furieux pactés dans la Halle Tony Garnier crient leur joie à tout va et célèbrent comme il se doit l’arrivée des dieux du Metal. « That Was Just Your Life » ouvre le bal et le son est au final bien mieux que ce que nous pouvions en attendre au vu des critiques sur la salle. Le groupe, plongé dans le noir, circule entre les lasers et balance une version survitaminée du premier titre Death Magnetic, le tout repris en cœur par la foule. Le « Bonsoir Lyon » de James enflamme un public ultra conquis et « The End Of The Line » fait se soulever l’immense fosse toute entière. Le groupe arpente la scène parfaitement, largement rodé après des centaines de dates sur cette configuration. James semble impressionné par le public en transe et « For Whom The Bell Tolls » ne va le faire changer d’avis. L’intégralité du public est à l’unisson sur ce classique qui va littéralement électriser l’audience. Le titre donne en outre l’occasion aux cercueils présents au dessus de la scène de se balader dans les airs. James demandera ensuite au public « Do you feel special ? » ce qui annonce généralement un titre plus particulier. Banco, le riff de « Trough The Never » bastonne tout Lyon et me fait vaciller depuis les gradins. Metallica aura depuis le début de sa tournée reprit plus de 70 titres différents et comble royalement les plus gros fans comme moi qui attendent justement des efforts de Setlist. Ce soir je serai aux anges.
 
 
 



Photos de Philippe Barbosa sur photographil.net

 
 
Enchainement et intro acoustique pour un superbe « Fade To Black » puis un bon vieux « Sad ButTrue » en inamovible de la tournée, toujours des plus efficace. Vient par la suite une étonnante et longue intro qui permet au groupe de se désaltérer. Et c’est « My Apocalypse » qui arrive, une version plutôt bancale, mais ce n’est pas l’essentiel ce soir. La prestation du groupe sera de belle facture malgré quelques légères approximations de temps à autre. « Wherever I May Roam » en bon titre heavy, fera chanter le public et permettra une nouvelle fois au light show de ravir les fans placés légèrement en retrait de la scène. La surprise suivante sera superbe avec la troisième prestation live de « The Unforgiven III ». Lyon aura les honneurs d’une belle version de cette balade issue du tout dernier opus. J’aime !!!

La suite sera simplement énorme avec un « No Remorse » dévastateur qui me réjouis totalement et donne une saveur encore plus spécial à cette setlist. Le groupe est en forme, le chant est clair et les solos sont appliqués. Kirk plus tôt, rendra hommage à Dio avec quelques accords de « Sabbath ». Lars fera son show habituel et Rob sera comme souvent impérial. « One » et son lot de pyrotechnies viendra réchauffer une salle déjà très bouillante. Cette chaude journée de Mai se poursuit avec un « Master » de toute beauté, reprit en cœur par toute la fosse. « Battery » achève cette partie du set avant de laisser place aux traditionnels « Nothing » et « Sandman » pour finir.

Le moment « fun » de la cover sera ce soir dédié à Diamond Head avec « Helpless » enchainé sur un gros « Whiplash » des familles. Le final se fera bien-sûr avec « Seek And Destroy », les ballons et les lumières allumées sont le signe que ce concert monumental est déjà fini. Chapeau à un public de première classe et un groupe heureux qui communique encore après tant d’années son plaisir de la scène. Le public aime Metallica et le lui rend bien !! … And justice for all.
 
 
Apres une telle prestation, tout le monde espère un retour rapide du groupe en France. L’attente pourrait ne pas être si longue et voir le groupe proposer encore quelque chose d’immense. En effet, il se murmure que Metallica fêterais ses 30 ans de carrière avec une tournée de 10 dates, regroupant tout les décors utilisés depuis le début de son histoire. Un show dantesque réservé à quelques villes dans le monde. Mon petit doigt me dit que Paris sera sûrement dans la liste, espérons le. Ce qui est sur c’est qu’ils n’ont pas finis de nous faire rêver.
 

François, a.k.a. Frantic

  
  

  
   

Lyon 2010
par Dronzkila ...

 
 
Initialement je ne devais pas être de la partie mais le hasard des choses ont fait que le jour J je prenais le train à Paris en direction de Lyon...

Arrivé sur place vers 17h00. Je repère immédiatement Shub et Metfan devant l’entrée. Je fais le tour de la longue, très longue fil d’attente de gauche, je croise Jojo et plus loin Flaquito. Je passe à Ninkasi pour me racler le gosier et poursuit avec le gobelet à la main derrière la halle histoire de voir si je peux croiser le staff ou voir des choses intéressantes. Rien de tout ça finalement mais j’ai vu quelques gens contourner les immeubles et en les suivant me voilà arrivé au début de la file d’attente sans faire exprès. Aucune barrière, aucun vigil. Je pose mon verre vide dans le tas de détritus et je rentre dans la salle en moins de 5 minutes avant d’essayer de persuader Oswload de sauter par-dessus la barrière. Ce dernier, l’air pénard, refuse de tricher.


La disposition des gradins est assez bizarre mais je dois dire que l’endroit est sympa - une vraie entrée digne de ce nom avec des stands de marchandising. Une fois à l’intérieur de la salle je remarque tout de suite le toit - le rendu est vraiment beau avec cet éclairage. Ça sort de l’ordinaire. Après pour la disposition je trouve que la salle est très bien pour ceux qui étaient en fosse, il y avait des stands de boissons et des toilettes propres (au début en tout cas). La scène centrale est plus petite qu’à Bercy et moins soulevé qu’à Nîmes. L’organisation est nickel. Que dire de plus ! Tout ça commence plutôt bien !

En attendant le début des hostilités, je croise de nouveau Jojo avec ces amis, Roamer, on boit une bière avec Jeffosaure et cliff_burton_portnoy du groupe de reprises de Metallica « 2x4 »[/QUOTE]. Arrive ensuite le tour des premières parties. Malgré le son assez compressé de High On Fire, j’arrive à apprécier leur set et je reconnais facilement leurs chansons. Dommage que ce groupe ait été obligé de jouer sur un seul coté de la scène avec un son aussi pauvre.

Volbeat - une énorme découverte. J’avais déjà écouté leur MySpace à l’époque de leur premiers concerts avec Metallica mais ça ne m’avais pas accroché plus que ça. Mais en live tout est différent - j’ai trouvé que le chanteur avait une superbe voix bien rock n’roll very old school. Ils ont fait une reprise de Johnny Cash ! Le set est puissant, le rendu sonore est bien meilleur que pour High On Fire. Le public est plus réceptif.
 
 
 

 
 
 
L’attente des Four Horsemen est longue. Je n’ai pas eu si chaud depuis St Petersburg, juillet 2008. La sueur dégoulinait le long de mes cuisses...niam - niam pour les lecteurs … J’ai débuté le concert au 5e rang coté droit de la barrière en face des tribunes (coté Big Mick), juste en face du micro droit. Un endroit stratégique que je n’ai pas regretté car grâce à la scène plus petite que d’habitude je voyais tous les membres du groupe quasiment tout le temps et puis James venait chanter au micro à moins de deux mètres de la barrière. J’ai vu Kirk et Lars en bas de la scène pendant les nombreuses intros des chansons ainsi que le travail de leurs techniciens. Je n’ai jamais été si proche coté coulisses avec tous mes anciens concerts de Metallica. D’où l’intérêt de la scène centrale pour les spectateurs.

Quand à la setlist elle fut assez classique sans grande surprises mais bien pensée par rapport aux fans français - ma note personnelle est de 3 sur 5. Le bœuf sur "Suicide & Redemption" avant le dernier encore était intéressant à voir et à écouter. J’ai trouvé que le public assez zen là ou j’étais, dommage car je comptais sur une percée au début du set. Sur "Master Of Puppets" il y a eu quelques pogos assez violents. Les gens autour de moi ont bien chanté et dans l’ensemble la salle a tellement bien repris les titres phares du groupe que par moment je n’entendais plus James chanter. Le son des instruments était très bien, j’ai vu bien pire ailleurs.

 
Le groupe était en très grande forme malgré le concert de la veille en Israël. Le concert de Lyon était le dernier de ce leg et on sentait que les quatre musiciens donnaient le maximum avant les vacances bien mérités. James était au top - souriant, très proche du public. Lars et Kirk je les ai trouvé un peu plus effacés que d’habitude et Rob, tout simplement monstrueux même s’il n’est pas souvent venu de notre coté. En tant que musicien débutant et amateur j’essaie de ne rater aucun moment sur scène, la source ou je dirais plutôt la vanne d’inspiration était grande ouverte. A la fin du concert Kirk a balancé une tonne de média- tors dans le couloir de la sécurité mais le vigil a distribué à tout le monde sauf à moi malgré mes lamentations. Pas de ballons non plus. Heureusement encore que j’ai récupéré mon t-shirt imbibé de sueur que j’ai balancé sur James. Une idée tout simplement idiote mais dans la folie du concert on peut souvent faire des choses insensées. Je comprends pourquoi la sécu confisque les bouteilles en plastique.
 
 
S’en suivit une très longue "After" au Ninkasi partagé entre une table d’amis et une grande tablée des membres de Whipping Dancerz : Shub, Tat0uille, Blitz, Frantic, Oswload, Roamer, le Mattieu de la banderole, El Padre, Mr Satan "Ze Winner" (voir la review de son meet & greet), GHK, Aldo130 the chti’man et sa ravissante femme, Arch Stanton et d’autres (...) Dommage que d’autres membres de Whipping Dancerz n’ont pas eu la chance ou le courage de nous trouver.

Après une très courte nuit dans mon hôtel (3 heures de sommeil), j’ai pris le TGV pour rentrer sur Paris. Dans le train j’ai retrouvé Tat0uille avec son voisin de trajet, nous avons passé deux heures debout dans le wagon-restaurant à partager nos expériences avec Metallica. Et c’est avec un verre de rosé sur une belle terrasse parisienne en ce jour férié que finissait mon périple lyonnais avec plein de très bons souvenirs dans ma tête.
 
 

Andrei, a.k.a. Dronzkila
 
 
 


 
 Les photos de l'évènement par Dronzkila, c'est à cette adresse
 



 


   CONTACT
   LIVRE D'OR
   LIENS INTERNET
   A PROPOS DU SITE


Setlist du show :

That Was Just Your Life
The End Of The Line
For Whom The Bell Tolls
Through The Never
Fade To Black
Sad But True
My Apocalypse
Wherever I May Roam
The Unforgiven III
No Remorse
One
Master Of Puppets
Battery
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Helpless
Whiplash
Seek and Destroy


 

Review
meet & greet :

Greg raconte son meet & greet avec Metallica avant le show, c'est
à cette adresse




Photos
du concert :

Les photos du show sont de Philippe Barbosa. Voir ses autres photos sur photographil.net