AccueilNewsBiographiesAlbums & DVDDossiersPresseMultimédia                 Facebook MetstreetTwitter MetstreetAjouter aux favoris

Accueil > Dossiers > Dossier tournée Big Four 2010

DOSSIER :
BIG FOUR TOUR 2010
Tournée Sonisphère Festival


Les dates du Big Four :

16 Juin - Warsaw, Pologne @ Sonisphere - Bemowo Airport
18 Juin - Zurich, Suisse @ Sonisphere - Jonschwil Degenaupark
19 Juin - Prague, Republique Tchèque @ Sonisphere - Milovice Airport
22 Juin - Sofia, Bulgarie @ Sonisphere - Levski Stadium
24 Juin - Athens, Grèce @ Sonisphere - Terra Vibe Park
26 Juin - Bucharest, Roumanie @ Sonisphere - Romexpo
27 Juin - Istanbul, Turquie @ Sonisphere - Inonu Stadium



Fin décembre 2009, l'annonce d'une tournée commune des quatre plus grands groupes de la scène thrash metal des années 80 fait l'effet d'une bombe dans la communauté metal. A l'initiative de Lars, cette tournée verra se partager pour la première fois sur la même affiche les quatre groupes du fameux Big Four : Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax. Malgré les dissensions mythiques entre les membres de trois de ses formations, les quatre piliers de la scène thrash metal étaient bien réunis pour faire vibrer les metalheads pour 7 dates en Europe en ce mois de juin 2010. Retour sur cette tournée historique et tout d'abord sur l'histoire des relations jusqu'à là tumultueuses entre Metallica, Megadeth et Slayer ...
 
 
Premièrement, revenons sur la carrière de ces quatres groupes. Metallica, Slayer et Anthrax sont formé en 1981 tandis que Megadeth est fondé par Dave Mustaine en 1983. Chacun d'entre eux marquent les années 80 et 90 par des albums mythiques de ce genre dont ils sont considérés comme les véritables fers de lance : le thrash metal. Tandis que Slayer, Megadeth et Anthrax assoieront une notoriété ne débordant jamais du cadre de la scène metal, Metallica rencontrera un succès mondial en 1991 avec le Black Album avant de se lancer musicalement au delà des frontières du metal au milieu des années 90, ce qui lui vaudra la perte d'une bonne partie de ses fans. La fidélité des fans de la première heure restera en revanche assez constante pour les trois autres groupes.
 
 
 
Mais interessons nous plutot au destins croisés de certains membres de ses groupes. Tout d'abord, il est évidemment question des relations tendues entre Dave Mustaine et son ancien groupe Metallica, en particulier James et Lars. Rappel des faits ...

Avril 1983, Mustaine se fait virer de Metallica dont il est le guitariste soliste depuis 1981. James et Lars n'en peuvent plus de ses excès d'alcool et de drogues et considérent que le rouquin est devenu trop ingérable pour garder son poste. La diplomatie avec laquelle il est écarté est devenu culte : un billet d'avion et un petit mot "Casse toi vite !". Très amer et rempli de rancueur, c'est dans un état d'esprit de revanche que le gratteux fonde Megadeth en 1983. Tout au long de sa carrière, pratiquement aucune interview de Mustaine n'épargnera le sujet Metallica. Ses déclarations sont celles d'un homme clairement frustré de ne pas avoir assuré sa place au sein du groupe le plus prometteur de la scène thrash mais aussi, et surtout, très rancunier envers ses anciens accolytes, surtout Lars. En revanche, il ne cachera jamais son admiration pour la musique de Metallica.

 
 
 
Line up '82 : Ron McGovney, James Hetfield, Lars Ulrich et Dave Mustaine

  
  
Les esprits semblent alors s'appaiser après que Metallica et Megadeth partagent la même affiche lors du festival National Bowl à Milton Keynes en Angleterre le 5 juin 1993. "Les années de disputes entre Metallica et Megadeth font partie du passé !" déclarera Mustaine après les retrouvailles. Mais plus tard : "Je n'ai vraiment pas du tout envie de recommencer quelque chose avec eux, je n'en vois aucun intérêt pour moi. Si je disais de bonnes choses les concernant, je serai en train de mentir, et si au contraire je disais de mauvaises choses, on croira que je fais ça uniquement pour faire parler de moi !".
 
Une étape importante a lieu un jour de septembre 2001 quand Lars rencontre Dave devant les caméras des réalisateurs du documentaire Some Kind Of Monster. Cet extrait, très poignant, montre un Mustaine très ému expliquant à son ancien accolyte qu'il ne s'est jamais remis de son éviction en 1983. Malgré le succès de son groupe Megadeth, son obsession a toujours été son exclusion survenue 18 ans aupara- vant. Le guitariste donnera son accord pour la diffusion de quelques extraits de cette entrevue dans le film SKOM mais plus tard, celà déclenchera une nouvelle polémique. Voir la page spéciale très intéressante sur cette affaire à la crémerie d'en face, chez Sickndestroyed (rubrique Review / Dossiers) ;)
 

Les déclarations du gratteux ont toujours variés selon les humeurs : tantôt vantant la musique de Metallica et rêvant d'une réconciliation, tantôt sortant des phrases assassines au sujet de James, Lars ... et même Kirk auquel il en veut de lui avoir piqué sa place ! (Mustaine, entretenant la gué- guerre, se vantera même de lui avoir piqué sa copine, voir cette vidéo)

En 2009, à l'occasion de l'introduction de Metallica au R&R Hall Of Fame, Mustaine n'est pas invité à recevoir un trophée, James et Lars prétextant que les membres méritant cet honneur étaient ceux qui avaient joué sur au moins un album du groupe. Le guitariste fût quand même invité à la céré- monie mais Megadeth se produisait le même soir dans une autre ville. Une question demeure : sa disponibilité l'aurait il fait venir assister à la célébra- tion de la carrière de Metallica ?
 
 
 
Une autre relation tumultueuse impliquant également Mustaine : la rivalité Slayer/Megadeth. Tout commence quand Kerry King abandonne Slayer pour rejoindre temporairement Megadeth en 1984. Finalement, le guitariste préfère retourner dans son groupe d'origine, malgré la grande insistance de Mustaine qui n'hésite pas à critiquer ouvertement Slayer. Dès lors, les relations entre Slayer et Megadeth s'enveniment : Mustaine rigole des faibles ventes de disques de Slayer tandis que Slayer men- tionne l'impossibilité de Mustaine à conserver les membres de son groupe. Toutefois, les deux groupes tourneront plusieurs fois ensemble, mais la rivalité restera forte. King qualifiera Mustaine d' "hypocrite", de "dictateur", de "un suceur de b*tes" et ajoutera que "tout le monde le hait". Dave déclarera sur Kerry : "Ce type a un problème parce qu'il hait tout le monde". Bref, un vrai régal pour la presse spécialisée qui se nourrit de ces querelles. King et Mustaine se seraient définitivement réconcilié autour d'un verre en Calif- ornie en janvier 2010. A plus de 45 balaies, enfin terminé la "guéguerre" entre les deux hardos ...
 
 
A noter que Mustaine a collectionné les inimitiés avec d'autres groupes et les ex-membres de Megadeth : voir l'article spécial "Dave Mustaine : feuds and rivalries" sur Wikipedia ;)
 
 
 


Metallica & Slayer début 80s
James, Lars avec Tom Arraya et Jeff Hanneman - Kerry King et Kirk Hammett

 
 

Et les relations Slayer / Metallica dans tout çà ? Pas de conflits personnels, mais Kerry King ne s'est jamais privé pour sortir quelques petites phrases bien senties à propos de Lars & Co. Le gros tatoué a notamment été assez virulent envers les Mets' durant la période Load, tant au niveau musical qu'au sujet de leur nouveau look. Avec la finesse qui fait sa réputation, il aurait d'ailleurs qualifié Kirk de "tapette", faisant allusion à son style au milieu des années 90. Oui, on saura que Kerry King n'est pas une put*** de tarlouze, mais bien un homme un vrai ... et avec les chaines qui vont avec !
 
 
Seul Anthrax est resté "droit dans ses pompes", n'ayant nourri ou récolté aucune attaque envers les autres groupes (c'est d'ailleurs plutot dans son line up que le groupe a connu plusieurs chamboulements). Quant aux relations avec Metallica, elles ont toujours été au beau fixe. Scott Ian est notamment un des meilleurs amis de Kirk. Et les deux là, à défaut de sceller leur amitié par mélange de sang, sont unis à jamais par le tatouage commun "666" qu'ils se sont fait tatoué tous les deux sur les fesses !

 
 




 

La fameuse tournée Big Four ...

"L'année dernière, quand Metallica a été introduit au Rock 'n' Roll Hall Of Fame, Scott et moi avions été invité. Après nous sommes allé boire un verre, nous étionsen train de discuté avec Lars et il nous a dit "Qu'est ce que vous penseriez d'un Big Four Tour ? Cà serait cool non ?". Scott et moi nous sommes regardé, c'était comme "Ouais çà serait génial !". (...) Et maintenant nous y voilà !" - Charlie Benante, Anthrax

Le 15 juin au soir, veille du premier show de la tournée, tous les membres des quatre groupes s'étaient retrouvé ensemble pour un diner à Warsaw en Pologne. Charlie Benante : "Nous avons passé du temps ensemble jusqu'à environ 5h du matin. C'était un diner avec uniquement les quatre groupes, et c'était super. Nous étions juste tous ensemble et c'était comme une réunion d'anciens lycéens.". Le batteur de Anthrax a confirmé que tout le monde était excité au sujet de cette tournée. "Nous avions tous joué un jour dans un même festival, mais jamais les quatre groupes en même temps. Je pense que c'est un rêve pour tout metalleux"

"Ce qui était cool à propos de ce diner, c'est la façon dont çà s'est passé : tous ensemble - pas d'instruments, rien - tous assis à la même table en train de parler de nos familles, de nos enfants ... on avait toujour parlé musique pendant des années. Donc c'était vraiment une superbe façon de casser la croute et de s'assoir, c'était très relax." - Dave Ellefson, Megadeth
 
 




L'ordre de passage du Big Four sur scène était le suivant : Anthrax, Slayer, Megadeth et enfin Me- tallica en cloture vers 21h. A noter aussi la présence pour quelques dates de Rise Against, Alice In Chains, Airbourne, Stone Sour et aussi Motorhead qui a joué juste avant Metallica lors de l'étape suisse à Zurich. Le groupe Heaven And Hell devait être de la partie sur certaines dates, mais le décès de Dio au mois de mai en a décidé autrement (voir la vidéo de Kerry, Lars, Dave et Scott parlant du défunt chanteur).
 

Voici pour exemple les setlists de Slayer, Megadeth et Anthrax lors de l'étape à Warsaw en Pologne. Elles sont resté sensiblement les mêmes pour Slayer et Anthrax sur les sept dates (seuls les covers n'ont pas toujours été joué pour Anthrax). En revanche, les setlists de Megadeth ont varié davantage ...
 
 

Anthrax :

Caught in a Mosh
Got the Time (Joe Jackson cover)
Indians
Heaven and Hell ( Sabbath cover)
Antisocial (Trust cover)
Madhouse
Only
Efilnikufesin (N.F.L.)
I Am The Law

 
Slayer :

World Painted Blood
Jihad
War Ensemble
Hate Worldwide
Angel of Death
Dead Skin Mask
Disciple
South of Heaven
Raining Blood

 
 
 

Megadeth :

Holy Wars… The Punishment Due
Hangar 18
Take No Prisoners
Five Magics
Poison Was the Cure
Lucretia
Tornado of Souls
Rust in Peace… Polaris
Headcrusher
Sweating Bullets
Symphony Of Destruction
Peace Sells


 
Les performances du Big Four à Sofia en Bulgarie ont eu la particularité d'être diffusé en léger différé dans plusieurs cinémas du monde entier (dont 15 salles obscures en France). Lors du rappel du show des Mets', Anthrax, Megadeth et 1/4 de Slayer ont rejoint James, Lars, Kirk et Rob sur scène pour un jam d'ores et déjà historique sur le titre de "Am I Evil ?", fameuse reprise de Diamond Head. Concernant Slayer, seul Dave Lombardo était de la partie pour le jam, manquaient les deux gratteux King et Hanneman ! Tom Araya, quant à lui, s'est joint au reste de la team seulement lors de la photo collective qui a suivi le jam. Voici la performance en pro-shot ...
 
 
 

Vidéo

 

 
Toutes les vidéos pro-shot des shows du Big Four à Sofia :

http://www.metalinjection.net/av/watch-big-four-live

 
 

 
 
 
La réaction de Dave Mustaine à l'issu de ce Big Four Tour :
 
 
"C'était spécial. C'était historique. Ca va changer la vie de plein de gens qui y étaient. Et je pense que les gens qui l'ont vraiment vécu pourront s'en vanter contrairement à ceux qui l'ont vu sur Youtube ou vu au cinéma ou vont le voir en DVD … ils n'y étaient pas. Donc y assister était une chose fantastique. Se tenir sur scène, où j'étais (pendant le jam du Big Four au Sonisphère de Sofia en Bulgarie le 22 juin), pouvoir regarder à côté de moi et voir de chaque côté des personnes aussi incroyablement talentueuses, c'était super. C'est le genre de chose qui, sur le moment, n'a pas l'air aussi énorme qu'elle l'est en réalité. Après coup, tu y repenses et là … Tu sais, comme quand tu survis à un accident de voiture, tu t'imagines pas la gravité du truc jusqu'au moment où tu le vois au ralenti, tu te dis "Oh mon Dieu, j'arrive pas à croire que j'ai survécu." Donc monter sur cette scène était vraiment, vraiment incroyable.
 
Surtout quand je me suis retourné et j'ai vu tout le monde se prendre dans les bras, quand j'y repense… Si vous y étiez, vous auriez entendu, lorsqu'on s'est dit au revoir et quand James et moi nous sommes pris dans les bras l'un de l'autre, tout le public est devenu dingue, parce que c'est ce qu'ils attendaient. Je crois que c'est ce que James et moi attendions aussi donc c'est vraiment une bonne chose."

  
 
 

  
 
 
Concernant un éventuel Big Four Tour aux States ?

"C'est à Metallica et leur camp de voir, parce que je pense qu'en ce qui me concerne, c'est assez évident … il n'y a pas besoin qu'il y ait le Big Four pour que je veuille jouer avec James et Lars. Je pense que si le Big Four ne se produit pas aux USA, une tournée MEGADETH/METALLICA serait super, même si c'est juste nos deux groupes et une première partie ou un truc dans le genre.
Mais ouais, je pense que c'était vraiment fun par rapport à ce qu'on représente dans le heavy métal. Moi et James, on est comme les "big daddies" (les parrains) de tout ce truc, on était les deux guitaristes qui ont mit la machine en marche lorsque les premières cassettes de Metallica ont été faites. Je trouve ça excitant à présent, de regarder en arrière et de voir tous les millions de groupes qui se sont créés à partir de ce que moi et James avons fait en se posant dans une pièce à Norwalk
(Californie)."

  
 
 
  
 
 

LES SHOWS DE METALLICA :

 
Setlist Warsaw, Pologne (16 juin)

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Fuel
The Four Horsemen
Fade To Black
That Was Just Your Life
Cyanide
Sad But True
Welcome Home (Sanitarium)
All Nightmare Long
One
Master Of Puppets
Blackened
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Stone Cold Crazy
Hit The Lights
Seek and Destro
y
 
 
 

Setlist Zurich, Suisse (18 juin)

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Ride The Lightning
No Remorse
Fade To Black
That Was Just Your Life
The End Of The Line
Sad But True
Welcome Home (Sanitarium)
Broken, Beat & Scarred
One
Master Of Puppets
Fight Fire With Fire
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Breadfan
Whiplash
Seek and Destro
y
 
 
 

Setlist Sofia, Bulgarie (22 juin)

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Fuel
Harvester Of Sorrow
Fade To Black
That Was Just Your Life
Cyanide
Sad But True
Welcome Home (Sanitarium)
All Nightmare Long
One
Master Of Puppets
Blackened
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Am I Evil? w/ The Big Four
Hit The Lights
Seek and Destro
y
 
 
 

Setlist Athènes, Grèce (24 juin)

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Ride The Lightning
Harvester Of Sorrow
Fade To Black
That Was Just Your Life
The End Of The Line
Sad But True
Welcome Home (Sanitarium)
Broken, Beat and Scarred
One
Master Of Puppets
Blackened
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Breadfan
Motorbreath
Seek and Destro
y
 
 
 

Setlist Bucharest, Romanie (26 juin)

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Fuel
Disposable Heroes
Fade To Black
That Was Just Your Life
Cyanide
Sad But True
Welcome Home (Sanitarium)
All Nightmare Long
One
Master Of Puppets
Fight Fire With Fire
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Stone Cold Crazy
Hit The Lights
Seek and Destro
y
 
 
  

Setlist Istanbul, Turquie (27 juin)

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Fuel
The Four Horsemen
Fade To Black
That Was Just Your Life
The End Of The Line
Sad But True
Welcome Home (Sanitarium)
All Nightmare Long
One
Master Of Puppets
Blackened
Nothing Else Matters
Enter Sandman
- - - - - - - -
Breadfan
Trapped Under Ice
Seek and Destroy

 
 

 

 


< Revenir en haut de la page >


 


   CONTACT
   LIVRE D'OR
   LIENS INTERNET
   A PROPOS DU SITE


+ DVD / BluRay
LIVE AT SOFIA 2010 :

Les shows de
Anthrax, Megadeth,
Slayer et Metallica
à Sofia en Bulgarie
en DVD, BluRay et coffret collector :
les détails à
cette adresse 

 

Voir aussi :
 
» Review Zurich, 18 juin 2009