AccueilNewsBiographiesAlbums & DVDDossiersPresseMultimédia                 Facebook MetstreetTwitter MetstreetAjouter aux favoris

Accueil > Albums / DVD >Death Magnetic (2008) > Metallica & Rick Rubin

DEATH MAGNETIC :
METALLICA & RICK RUBIN


Après avoir été produit par Bob Rock depuis l'album noir en 1991, Metallica a choisi le producteur Rick Rubin pour travailler sur leur neuvième effort studio.
Le barbu n'est pas un inconnu dans le monde de lamusique, mais certains peuvent toujours se demander quel est son rôle, mis à part être vautré tel un célèbre mammifère marin sur un canapé comme en témoigne la photo plus bas ...


·········································································································································································
Autres infos sur l'album :  
Death Magnetic - Les paroles - Démos / Making of
Les clips - Critiques presse - Dossier studio 2006-2008
·········································································································································································
  
 

Lorsque le groupe annonce fin 2005 sa collaboration avec Rick Rubin pour la production de leur prochain album, beaucoup de fans n'ont pas caché leur satisfaction. Outre le fait qu'il existe parmi les fans beaucoup d'anti-Bob Rock (dont le début de la collaboration pour le Black Album est considéré comme le virage commercial de Metallica), Rubin possède une excellente réputation dans la production de groupe aussi divers que Slayer, les Red Hot ou encore Neil Diamond et Johnny Cash, en passant par Justin Timberlake (eh oui !).

Pour la première fois depuis 15 ans, Metallica change de producteur. Fini le confort des sessions avec Bob Rock (voir le docu SKOM où il est clair que le producteur fait autant office de "nounou"), le groupe a besoin de nouvelles contraintes. Lars Ulrich : "Je pense qu'après 15 ans avec Bob Rock, il était temps de réinventer la roue. Ce qu'il se passait avec Bob, c'est qu'on se connaissait trop bien. On avait besoin d'une autre dynamique.".
 
 
Revenons tout d'abord sur une méthode de travail différente. Là où Bob Rock était musicien et omniprésent en studio, Rubin possède une très bonne oreille mais ne pratique aucun instrument et laisse le groupe se retrouver tout seul en passant parfois leur rendre visite pour dire son opinion et apporter ses conseils sur les nouvelles compos. De plus, Rock se consacre entièrement aux albums qu'il produit, tandis que Rubin peut avoir plusieurs projets en même temps.

On peut effectivement se demander où est Rick Rubin dans les nombreuses vidéos making of de Mission Metallica ! [ le groupe travaillant essentiellement avec l'ingé son Greg Fidelman ] Le producteur est pour- tant le responsable d'une forme retrouvée pour Metallica, incitant James & co à répéter ensemble afin de ressentir l'envie et le plaisir de jouer comme à leurs débuts. Le but principal fixé par le barbu avant l'enre- gistrement de l'album : retrouver l'esprit des compos de Master Of Puppets ou Ride The Lightning.


 
Lars - Rock Hard (2008) : "Sa contribution a été de dresser un grand tableau. Il a beaucoup de grandes idées. Ce n'est pas un musicien. Il ne s'assoit pas à tes côtés pour te dire de jouer telle ou telle partie diféremment. Par contre, il te dit : « Jouez avec un accordage plus aigu, car la voix de James sonne mieux dans ce contexte ». On a donc essayé de revenir à un accordage plus traditionnel et effectivement, les vocalises de James ont tout de suite mieux sonné ! Il nous a également dit : « Lorsque vous jouez, arrêtez de vous concentrer uniquement sur votre propre instrument. Souciez vous uniquement des trois autres musiciens ! ». Soudainement, tu te mets à écouter tes partenaires et, pour la première fois en 25 ans de carrière, le groupe joue réellement ensemble ! Voici le genre de conseils qu'il nous a donnés. Il a vraiment établi un grand dessin pour le groupe. Il a une bonne vision et comprend quand telle partie ne convient pas à telle autre. Mais il n'est pas le genre de gars à triturer les potards de sa table durant des heures ou à prendre une guitare pour te dire d'utiliser tel accord à la place de tel autre. Il reste assis sur son canapé et intervient soudain pour te suggérer le genre de choses que j'ai évoqué précédemment. Tu es en train de jouer quand tout à coup il se lève et fait : « Vous ne jouez pas ensemble les gars. Ecoutez-vous ! ». Avec lui, il n'y a que la vibe et l'atmosphère qui comptent. La difficulté est que tu dois croire en lui, car si tu ne lui fait pas confiance, tu auras parfois bein du mal à comprendre ce qu'il est en train de faire. Dès que tu lui poses une question, il te répond : « arrêtes de t'inquiéter. Vous vous faites du soucis pour tout un tas de trucs inutiles. Contentez-vous de jouer, tout se passera bien ! ». Au début, tu luttes contre çà, puis arrive un moment où tu finis par te rendre et à lui faire confiance. A croire en la magie de Rick Rubin, même s'il n'est pas évident de décrire quelle elle est ou même d'en parler ! (rires) Mais je suis sûr qu'il joue de son côté mystérieux pour se donner encore plus de pouvoir. C'est un type très intelligent et il a une superbe oreille. Il vit et respire en permanence la musique."




"J'avais vu le documentaire Some Kind Of Monster, et çà m'a rendu vraiment nerveux. Puis on a commencé à travailler, et ce fût tout l'inverse. Ils sont vraiment productifs, très communicatifs. Il me semble qu'ils aiment vraiment se retrouver ensemble dans la même pièce. Ils m'ont dit qu'ils étaient excités à l'idée de créer de la musique ensemble comme ils ne l'avaient pas été depuis longtemps. Nous allons commencer à enregistrer en mars. Je leur ai demandé de ne pas trop se réinventer pour faire un album de pur Metallica. C'est le but, et on verra ce qui va se passer."
- Rick Rubin (janvier 2006)










 
Rubin a pensé que le groupe ainsi que la voix de James sonnaient mieux en E (Mi ). C'est donc lui qui les a poussé à revenir à l'accordage qu'ils avaient jusqu'au Black Album.


James (2007) : "Rubin est très doué pour capter le feeling d'une chanson, et s'il n'aime pas un truc, il hésite pas à l'ouvrir. Au début, on bossait sur une vingtaine de morceaux, mais nous les avons réduit à 14 depuis qu'il est arrivé. Il ne dira pas "Ce titre pue", mais il fera des suggestions, et j'apprécie ce comportement. Avec "St Anger", c'était devenu si ouvert que l'on était plus concerné. Cette fois, on entend plein de "Désolé les gars, mais c'est pas terrible". On vise l'excellence."

 
 
 

BIO RICK RUBIN
(Source : Wikipedia)

Frederik Jay Rubin (né le 10 mars 1963) est un producteur de disques américain, principa- lement connu pour son travail dans le milieu du rap et du heavy metal.
Il a été une personne majeure dans la fusion du rap et du hard rock en réunissant Run DMC et Aerosmith sur la chanson "Walk this way". MTV lui a donné le titre de "producteur le plus important des 20 dernières années."



Les années Def Jam

Rubin a des racines juives et a grandi à Lido Beach, dans l'Etat de New York. Au lycée, Rubin était membre d'un groupe appelé "The Pricks", et a joué plus tard dans le groupe de punk "Hose" de l'université de New York, fortement influencé par le groupe de San Francisco Flipper. En 1982, Hose devient Def Jam avec la sortie de son premier 45 tours. Le groupe donna quelques concerts en Californie mais il se sépara en 1986, Rubin voulant se consacrer à une autre passion qui lui prenait beaucoup de temps: l'émergence de la scène hip-hop de New York.

Rubin se reconnaissait autant dans le punk rock que dans la culture hip-hop qui voyait le jour dans le quartier Lower East Side. De nombreux artistes venus du Bronx et de Harlem commençaient à se produire en ville. A cette époque, les rappeurs utilisaient souvent comme slogan l'expression Our style is death. En raison de la mauvaise prononciation du mot death, parfois prononcé "def" par les minorités afro-américaines aux États-Unis, Rubin croyait que "def" était un nouveau mot et ne comprenait pas qu'en réalité ils disaient death.

Avec l'aide de son ami DJ Jazzy Jay du groupe Zulu Nation, Rubin découvre la production dans le monde du hip-hop. En 1983, les deux hommes produisent l'album It's Yours pour le rappeur T La Rock et le sortent sous leur label indépendant Def Jam Records. En 1984, le producteur Arthur Baker les aide à distribuer l'album dans le reste du monde en le sortant sous le label Baker's Streetwise Records.

Jazzy Jay présenta ensuite Rubin au manager Russell Simmons, le label Def Jam fut officiellement alors que Rubin fréquentait toujours l'université de New York. Parmi les premiers disques produits on note "I Need a Beat" de LL Cool J. L'EP Rock Hard des Beastie Boys sort juste après le succès qu'il a connu en travaillant avec Run DMC. Il a en effet eu l'idée de faire collaborer le groupe de rap américain avec le groupe Aerosmith sur une reprise d'un des premiers tubes du groupe "Walk This Way". Cette fusion du rock et du rap a connu un grand succès et a relancé la carrière du groupe Aerosmith.



Les années Def American

En 1988, Simmons et Rubin se séparent, en partie à cause d'une lutte pour le pouvoir perdue par Rubin face au président de Def Jam Lyor Cohen. Simmons est resté à New York chez Def Jam, alors que Rubin part pour Los Angeles, où il fonde Def American Records. Là-bas, il produit des albums de rock avec des groupes comme System Of A Down, Slayer, Danzig, Masters of Reality, The Cult et Wolfsbane, mais aussi le comédien de stand-up très controversé Andrew Dice Clay. Il produit également l'album révolutionnaire des Red Hot Chili Peppers Blood Sugar Sex Magik. Il conserve des contacts dans le milieu du rap en signant avec les Geto Boys et en travaillant toujours avec des artistes comme Public Enemy, LL Cool J et Run DMC entre autres.



Les années American Recordings

En 1993, Def American devient American Recordings. Le premier projet majeur pour ce label est l'album American Recordings du chanteur Johnny Cash, album qui comporte neuf reprises. Cet album a permis au chanteur de relancer sa carrière. La même formule sera répétée par la suite sur trois autres albums de Cash: Unchained, Solitary Man et The Man Comes Around. Ce dernier album, paru peu de temps avant la mort du chanteur en 2003, fut récompensé par un Grammy Award du meilleur chanteur de country. Rubin travaille également avec d'autres chanteurs comme Mick Jagger en 1993 sur l'album Wandering Spirit. Il produit aussi le fameux double album Stadium Arcadium des Red Hot Chili Peppers (2006), et en été 2006, Rick Rubin amorce un travail avec U2 pour leur prochain album.



Albums produits :

  • Radio - LL Cool J (1985)
  • Licensed to Ill - Beastie Boys (1986)
  • Raising Hell - Run DMC (1986)
  • Reign in Blood - Slayer (1986)
  • Electric - The Cult (1987)
  • Danzig - Danzig (1988)
  • Tougher Than Leather - Run-DMC (1988)
  • South Of Heaven - Slayer (1988)
  • It takes a nation of millions to hold us back - Public Enemy (1988)
  • Masters of Reality - Masters of Reality (1988)
  • Andrew Dice Clay - Andrew Dice Clay (1989)
  • Trouble - Trouble (1990)
  • Danzig II: Lucifuge - Danzig (1990)
  • Seasons in the Abyss - Slayer (1990)
  • Nobody Said It Was Easy - The Four Horsemen (1991)
  • Manic Frustration - Trouble (1991)
  • Decade Of Agression - Slayer (1991)
  • Blood Sugar Sex Magik - Red Hot Chili Peppers (1991)
  • Danzig III: How the Gods Kill - Danzig (1992)
  • Thrall: Demonsweatlive - Danzig (1993)
  • 21st Century Jesus - Messiah (1993)
  • Danzig 4 - Danzig (1994)
  • American Recordings - Johnny Cash (1994)
  • Divine Intervention - Slayer (1994)
  • Wildflowers - Tom Petty (1994)
  • One Hot Minute - Red Hot Chili Peppers (1995)
  • Ballbreaker - AC/DC (1995)
  • God Lives Underwater - God Lives Underwater (1995)
  • Empty - God Lives Underwater (1995)
  • Unchained - Johnny Cash (1996)
  • Undisputed Attitude - Slayer (1996)
  • Diabolus In Musica - Slayer (1998)
  • System of a Down - System of a Down (1998)
  • Chef Aid - South Park (1998)
  • Peasants, Pigs & Astronauts - Kula Shaker (1999)
  • Californication - Red Hot Chili Peppers (1999)
  • American III: Solitary Man - Johnny Cash (2000)
  • Paloalto - Paloalto (2000)
  • Renegades - Rage Against The Machine (2000)
  • Amethyst Rock Star - Saul Williams (2001)
  • Toxicity - System of a Down (2001)
  • The War Of Art - American Head Charge (2001)
  • American IV: The Man Comes Around - Johnny Cash (2002)
  • By the Way - Red Hot Chili Peppers (2002)
  • Audioslave - Audioslave (2002)
  • Steal This Album! - System of a Down (2002)
  • Results May Vary - Limp Bizkit (avec Terry Date et Jordan Schur)
  • Unearthed - Johnny Cash (2003)
  • De-Loused in the Comatorium - The Mars Volta (2003)
  • The Black Album - Jay-Z (2003) ("99 Problems")
  • Live at the Grand Olympic Auditorium - Rage Against the Machine (2003)
  • Heroes and Villains - Paloalto (2003)
  • Vol. 3: (The Subliminal Verses) - Slipknot (2004)
  • Armed Love - The (International) Noise Conspiracy (2004)
  • Crunk Juice - Lil' Jon (2004)
  • Make Believe - Weezer (2005)
  • Out of Exile - Audioslave (2005)
  • Mezmerize - System of a Down (2005)
  • Hypnotize - System of a Down (2005)
  • 12 Songs - Neil Diamond (2005)
  • Fijacion Oral 1 - Shakira (2005)
  • Oral Fixation 2 - Shakira (2006)
  • Stadium Arcadium - Red Hot Chili Peppers (2006)
  • Christ Illusion - Slayer (2006)
  • FutureSex/LoveSounds - Justin Timberlake (2006)
  • Untitled - Kid Rock (2006/2007)
  • Taking the Long Way - Dixie Chicks (2006)
  • American V - Johnny Cash (2006)
  • Heroes & Thieves - Vanessa Carlton
  • Minutes To Midnight - Linkin Park (2007)
  • Red Album - Weezer (2008)
  • Death Magnetic - Metallica (septembre 2008)
  • Untitled - Slayer (prévu pour octobre 2008)










   CONTACT
   LIVRE D'OR
   LIENS INTERNET
   A PROPOS DU SITE

+ D'INFOS
SUR L'ALBUM :

   › FICHE TECHNIQUE
   › LES PAROLES DES CHANSONS
   › DEMOS / MAKING OF
   › LES CLIPS
   › CRITIQUES PRESSE
   › DOSSIER STUDIO 2005-2008

 

Les autres albums : 

   Kill'Em All (1983)
   Ride The Lightning (1984)
   Master Of Puppets (1986)
   Garage Days (1987)
   ...And Justice for All (1988)
   Metallica (1991)
   Load (1996)
   ReLoad (1997)
   Garage Inc. (1998)
   S&M (1999)
   St Anger (2003)